MOT DU PRÉSIDENT DE LA TABLE DE CONCERTATION DU MHNQ

La route de la longue et fastidieuse quête de la reconnaissance de la contribution des Noirs à l’histoire du Québec et du Canada et, par voie de conséquence, de la réhabilitation des personnes d’ascendance africaine à travers l’Histoire de l’humanité est pavée de noms illustres.

 

En effet, l’histoire canadienne et québécoise est riche de cette présence afro-descendante depuis les débuts de la colonie française au 17ème siècle, la Nouvelle-France. Une présence historique empreinte d’esclavage, de lois d’exclusion et de racisme, mais aussi riche de luttes et de résilience. De Mathieu da Costa, en passant par Olivier Le Jeune, ce premier Africain à vivre de manière permanente au Canada dont on commémorait encore l’an dernier le 390e anniversaire de son arrivée en terre québécoise; Alexander Grant; Charlotte Trim; Finlay Fisher; Viola Irene Desmond; Paul Fehmiu Brown, mort le 11 février 2019 en pleine commémoration du Mois de l’Histoire des Noirs et dont la Table de concertation a rendu un vibrant hommage en lui décernant, à titre posthume, le Prix Charlotte du Mois de l’histoire des Noirs pour son œuvre immense et précieuse pour la contribution des Noirs et afro-descendants à la construction d’un Québec et d’un Canada plus inclusifs et d’un meilleur vivre-ensemble pérenne. Ils ont combattu pour l’égalité sociale et l’inclusion

A ce titre, Viola Irene Desmond fait figure de proue. Cette femme d’affaires noire, née et a grandi à Halifax dans la province de la Nouvelle-Écosse, a dû faire face à la discrimination raciale dans les années 1940. Son combat, son courage et sa détermination pour être traitée comme tout autre être humain, a permis de sensibiliser le public à la réalité de la ségrégation, qui prit fin officiellement dans cette province en 1954. Elle reçut, le 15 avril 2010, un pardon absolu de la lieutenante gouverneure de la Nouvelle-Écosse, Mayann Francis. Un pardon accompagné d’une déclaration et d’excuses publiques de la part du premier ministre provincial Darrell Dexter, à la suite duquel le ministre des Affaires afro-néo-écossaises et du Développement économique et rural, Percy Paris, affirma : « Avec ce pardon, nous reconnaissons les erreurs du passé […] et réaffirmons que la discrimination et la haine ne seront pas tolérées dans la province ».

 

Le 19 novembre 2018, le billet de dix dollars orné du portrait de Viola Desmond est émis par la Banque du Canada, à la suite d’une consultation publique afin de choisir la première Canadienne à paraître sur un billet de banque canadien. Ce billet comporte un extrait de la Charte canadienne des droits et libertés: « La loi ne fait acception de personne et s’applique également à tous, et tous ont droit à la même protection et au même bénéfice de la loi, indépendamment de toute discrimination […]». Lors de la cérémonie de clôture du Mois de l’Histoire des Noirs à Québec, le 2 mars 2019, le ministre fédéral et député de Québec, Jean-Yves Duclos, soulignait fièrement la parution de ce billet comme une avancée significative de la reconnaissance de la contribution des Noirs et afro-descendants résidant au Canada.

 

C’est donc à juste titre que la commémoration du Mois de l'Histoire des Noirs 2020 à Québec s’inscrit dans la thématique de « L’apport des afro-descendants dans l’économiecanadienne et québécoise : intégration et partenariat ». Ce thème met notamment en lumière la diversité des apports des communautés noires et afro-descendantes au Québec et au Canada. Il vient précisément rappeler que nous avons tous un destin commun et que le Québec gagnerait à ce que nous nous acceptions mutuellement et travaillions ensemble à l’édification d’une société inclusive qui considère sa diversité comme une richesse, et où chaque membre de la population québécoise aura sa place.

L’ambition de la Table de concertation est de faire de la commémoration du Mois de l'Histoire des Noirs 2020 à Québec un projet généreux et fédérateur dont le dispositif ambitieux est orienté vers la mise en place d’activités qui visent à créer des occasions d’interactions entre les communautés pour favoriser la compréhension interculturelle, le partage et le rapprochement entre les citoyens de la ville de Québec. Ces activités traduisent notre souci de mettre en lumière l’apport des communautés noires et afro-descendantes à l’économie tout en offrant l’occasion de découvrir et de célébrer leur richesse culturelle, artistique et culinaire. Des ateliers et conférences de même que des soirées de réseautage thématiques permettront d'établir des partenariats et de poser les fondements de l'émergence d'un leadership économique accessible à tous et pour tous, au service d'un Québec ouvert et inclusif.

De plus, pour la première fois, le Mois de l’Histoire des Noirs 2020 sera célébré également dans plusieurs pays d’Afrique, une initiative novatrice portée entièrement par Africa Mondo qu’appuie fortement la TC-MHNQ.

C’est pourquoi nous vous invitons à prendre part aux activités du Mois de l’Histoire des Noirs, du 1er au 29 février 2020, à Québec.

Soyez des nôtres!Le Mois de l'Histoire des Noirs ne concerne pas uniquement les Noirs, ni les immigrants, mais bien toutes les nations du monde, qu'elles aient eu des fonctions d'acteurs, de sujets ou de « spectateurs passifs ». Il nous interpelle tous!

Victor Dzomo

  • Facebook Mois Histoire des Noirs QC

© 2019 - Table de Concertation Mois de l'Histoire des Noirs de Québec.